Motets pour la Chapelle royale

Musique Sacrée

Un grand compositeur oublié. Formé à la maîtrise de Notre-Dame de Paris, Pierre Robert (ca 1622-1699) fut tour à tour maître de musique des cathédrales de Senlis, de Chartres puis de Paris, avant d’être choisi pour occuper, conjointement avec Henry Du Mont, le poste de sousmaître de la Musique de la Chapelle royale. Durant vingt ans, de 1663 à 1683, il composa les oeuvres destinées à accompagner les offices de la cour de France. Créateur, avec Du Mont et Lully, du grand motet, genre emblématique d’un style français admiré par toute l’Europe, il fut l’un des derniers héritiers de la grande tradition polyphonique française, qu’il porta à un degré ultime de complexité contrapuntique et de raffinement rhétorique, dont témoignent ses Motets pour la Chapelle du roy publiés en 1684 « par exprès commandement de Sa Majesté ». Trois des 24 motets de ce recueil s’appuient sur le très sensuel Cantique des cantiques, texte biblique très prisé des compositeurs français du XVIIe siècle, et dont Pierre Robert donne une lecture puissante et expressive. Ce programme les réunit, avec un motet de Du Mont sur ce même texte de l’Ancien Testament. Ce programme marquera la première collaboration de Concerto Soave avec la Maîtrise du Centre de Musique Baroque de Versailles.