Agenda

16 juillet 2018
Festival Radio France Occitanie Montpellier | Perpignan | 16h00

SONATES DE SCARLATTI

Jean-Marc Aymes, clavecin

Lire la suite

Concert gratuit - réservation obligatoire

 

Programme :

Sonates
K 533 en la Majeur (Allegro assai)
K 534 en ré Majeur (Cantabile)
K 33 en ré Majeur
--
K 532 en la mineur (Allegro)
K 182 en la Majeur (Allegro)
--
K 259 en sol Majeur (Andante)
K 539 en sol Majeur (Allegro)
--
K 542 en fa Majeur (Allegretto)
K 47 en si bémol Majeur (Presto)
--
K 507 en mi bémol Majeur (Andante cantabile)
K 508 en mi bémol Majeur (Allegro)
--
K 139 en do mineur (Presto)
K 201 en sol Majeur (Vivo)
K143 en do Majeur (Allegro)
K 540 en fa Majeur (Allegretto)

26 juillet 2018
Festival Valloire Baroque

MONTEVERDI, côté église, côté cour

Monteverdi, Rigatti, Sances, Strozzi,...

Lire la suite

Monteverdi est certainement le représentant le plus connu de la nuova musica, cette nouvelle musique monodique qui se développa en Italie au début du XVIIe siècle et qui donna naissance à un nouveau genre : l’opéra. Autour de ce grand maître, c’est toute l’Italie du Seicento qui fut un incroyable terrain d’effervescence et d’expérimentations artistiques. Les concerts de ce jour s’attachent à illustrer les deux versions de la création musicale au temps du grand Claudio. Du côté de l’église, Concerto Soave a rassemblé un bouquet de motets du maître de chapelle de Saint Marc, mais aussi quelques chefs-d’œuvre de certains de ses géniaux contemporains comme Rigatti ou Sances. Côté cour, outre de délicieuses "canzonette" de celui qui, dans sa jeunesse, composa de la musique pour la cour de Mantoue, sont proposées des œuvres de Barbara Strozzi, grande compositrice du XVIIe siècle. Le lamento de la Vénitienne est ainsi un hommage direct à son mentor Monteverdi, dont le célébrissime "Lamento d’Arianna" devint le modèle du genre.

María Cristina Kiehr, soprano
Matthias Spaeter, luth
Jean-Marc Aymes, clavecin et orgue

28 juillet 2018
Les Concerts du Hameau Fleuri | Villers-sur-mer

SONATES

Lire la suite

Matthjis Koene et Jean-Marc Aymes