Motets pour la cour florentine

Musique Sacrée

Les motets que Giacomo Antonio Perti composa pour la cour de Florence à l’aube du XVIIIe siècle font partie des oeuvres les plus fastueuses de leur époque, ne serait-ce que par l’éclat de l’ensemble instrumental qu’ils requièrent, dans lequel brillent cornets à bouquin et trompettes. Construits sur le modèle du grand motet français, ils n’en demeurent pas moins une preuve du génie de Perti: clarté, équilibre, naturel, et une incomparable maîtrise du contrepoint. Le compositeur transmettra tout cela au Padre Martini, son élève, qui lui-même en fera don au jeune Mozart.