Photo de Marie-Eve Brouet

Photo de Marie-Eve Brouet

Sonate a violino solo e cembalo concertato II, III, V

Musique de chambre

Bach composa les Six Sonates pour violon et clavecin obligé, BWV 1014 à 1019, au cours des belles années qu’il passa à Köthen, au service du prince Léopold. Outre qu’elles sont le premier exemple du genre, le violon étant accompagné par un clavecin dont la partie est totalement écrite, ces sonates se présentent comme un sommet absolu de la musique de chambre. Le compositeur, dans le cadre de la sonate italienne en quatre parties, alternant mouvements lents et vifs, fait dialoguer violon, main droite et main gauche du clavecin comme dans une sonate « en trio ». Mais dans ces magnifiques exemples de langage concertant, il introduit toute sa science du contrepoint. Il le fait de la manière la plus naturelle qui soit, et cette science, plutôt que freiner l’émotion et la fluidité du discours « galant », vient les nourrir, et fait triompher la sublime rhétorique du compositeur.

 

Création 27 novembre 2020, Marseille